Suivez nous

Histoire

Jusqu’au début du xxe siècle, les comarques de l’Alt Urgell et la
Cerdagne se consacrèrent à l’agriculture, et plus particulièrement à celle
de la vigne et des céréales. 

Au début du siècle, lorsque le phylloxéra dévasta les vignobles, c’est aussi la principale ressource agricole de la région qui fut détruite, de sorte qu’il fallut trouver d’autres débouchés.

Dans cette contrée à la très ancienne tradition fromagère, les fermes (bordes) et les mas fabriquaient du fromage pour la consommation familiale. Les petits excédents étaient vendus à l’occasion des foires locales et régionales. Ainsi, à mesure que reculait la viticulture, les pâturages et le nombre de vaches se mirent à augmenter. 

C’est dans ce contexte, en 1915, que fut fondée la Coopérative CADÍ, avec pour objectif de produire et de commercialiser de la viande bovine.

Dans ce contexte, la coopérative CADÍ a été fondée en 1915 dans le but de produire et de commercialiser du bœuf.

Entre les années 1940 et 1960, c’est ce type de fromage qui fut principalement commercialisé dans les grandes agglomérations de Catalogne, comme Barcelone, gagnant ainsi en renommée.

L’accroissement de la production de viande se traduisit par l’apparition d’un excédent de lait auquel il fallut trouver une utilité. On vit ainsi naitre les premiers fabricants industriels de beurre et de fromage. 

À la même époque, des éleveurs de la Coopérative décidèrent d’importer du bétail suisse, bon producteur de lait, et d’en croiser les étalons avec les meilleures laitières des races autochtones. 

Entre les années 1940 et 1960, c’est ce type de fromage qui fut principalement commercialisé dans les grandes agglomérations de Catalogne, comme Barcelone, gagnant ainsi en renommée.

La production de fromage, issue de la tradition artisanale, intégrait progressivement de nouvelles techniques d’amélioration de la qualité.

Le 9 octobre 2015, la Coopérative CADÍ a commémoré ses origines à l’occasion de son centenaire ; en cette année 2020, elle fêtera son 105ème anniversaire.

Les possibilités du transport laitier, la relance du marché et les débuts de la mécanisation agricole, avec l’arrivée du tracteur et de la trayeuse électrique dans les exploitations, favorisèrent à partir de 1950 une croissance soutenue de la production, qui s’est maintenue jusqu’à ce jour.

Issue de la tradition artisanale, l’industrie fromagère intégra progressivement, afin d’améliorer la qualité, de nouvelles techniques qui se développèrent et permirent, en 2000, d’obtenir pour le fromage de l’Alt Urgell et de la Cerdagne le label communautaire AOP (Appellation d’origine protégée), reconnaissance dont le beurre a bénéficié un peu plus tard en 2002.